Palace Tour

Gala Parade Halls

Restoration of the Palace

Rooms of Alexandra

Rooms of Nicholas II

The Children's Floor

Rooms of the Right Wing

Palace Park

The Imperial Garage

Imperial Dining

Plans, Maps and Churches

Imperial Yacht Standardt

Rooms of Alexandra - Dressing Room

  English | Español | Français | Deutsch | Русский

Le Dressing-Room s'ouvrait sur la chambre á coucher impériale. Tous les matins, l'impératrice y trouvait ses v�tements, préparés par ses femmes de chambre. Celles-ci disposaient d'un accès particulier á cette pièce, par un escalier de frêne qui descendait de leur atelier de l'entresol, où les tenues de l'impératrice était rangées et préparées. L'escalier arrivait dans un cabinet de toilette, qui donnait sur le dressing-room. Les grandes-duchesses utilisaient cet escalier intérieur qui conduisait de leurs appartements á ceux de leur mère, en passant par l'entresol des femmes de chambre et une seconde salle de bains.

A gauche : la porte conduisant au cabinet de toilette et á la salle de bains d'Alexandra.

Alexandra choisissait ses toilettes pour la semaine, á l'avance, selon le programme de ses activités et ses préférences personnelles. Elle rencontrait ses femmes de chambre et revoyait avec elles sa sélection. Chaque jour, elle recevait un papier récapitulant ce qui avait été prévu pour le lendemain et elle donnait les instructions définitives pour sa garde-robe. Parfois, elle n'arrivait pas á décider ce qu'elle allait porter et il fallait préparer plusieurs tenues parmi lesquelles elle choisirait.

Après sa toilette, Alexandra s'habillait seule. Elle changeait de vêtements plusieurs fois par jour : elle portait des choses plus décontractées le matin, et plus formelles pour le déjeuner et le thé. L'impératrice était parée royalement pour le dîner, avec des robes du soir et de magnifiques bijoux, même quand elle dînait seule avec Nicolas. Après le dîner, Nicolas retournait travailler et le couple impérial se retrouvait plus tard dans la soirée, pour un dernier thé, qui était souvent servi dans le Cabinet de Travail de Nicolas. Ensuite, l'impératrice regagnait ses appartements et se préparait pour la nuit. Son peignoir et sa tenue de nuit l'attendaient dans le dressing-room.

Comme un mécanisme d'horloge, les vêtements qu'elle avait choisit apparaissaient dans cette pièce au moment opportun. On attendait des femmes de chambre qu'elle le fasse aussi discrètement que possible et en respectant le programme. Quand Alexandra pénétrait dans son dressing-room, les femmes de chambres devaient être sorties et tout devait être prêt selon ses instructions. Sur le mur de droite, il y avait un téléphone mural pour qu'elle puisse leur parler si quelque chose n'allait pas ou si elle avait besoin d'un quelconque accessoire.

Comme on l'a dit plus haut, un escalier de frêne conduisait du sombre cabinet de toilette á l'étage des enfants. A mi-hauteur de ce niveau, l'entresol avait un plafond bas, qui sera critiqué pendant la période soviétique, parce qu'il violait le code de construction de Tsarskoe Selo.

Alexandra disposait de deux femmes de chambre á temps plein, Zanotti et Tudelberg. Zanotti avait des parents italiens et anglais, tandis que Tudelberg était Allemande. Ces assistantes ne portaient pas l'uniforme d'usage ni le bonnet de dentelle, afin de les distinguer des femmes de chambre. Elles se rebellèrent quand on leur suggéra de le faire, parce qu'elles se considéraient plus comme des dames de compagnie que comme des servantes. Leurs responsabilités étaient considérables et on attendait d'elles qu'elles soient disponibles á tout moment. Elles vivaient au premier étage du palais, en face des appartements des grandes-duchesses. Chaque femme de chambre disposait de sa propre assistante. Zanotti et Tudelberg restèrent célibataires aussi longtemps qu'elles furent au service de l'impératrice. Elles montraient la plus stricte discrétion par rapport aux affaires de familles et étaient séparées des autres domestiques et du public. Ces deux femmes étaient venues d'Allemagne avec Alexandra. Elles parlaient l'anglais avec elle et, pendant les vingt années qu'elles passèrent en Russie, elles apprirent difficilement le russe. Cela ne faisait que les isoler un peu plus du monde extérieur. Le travail des femmes de chambre était dur et astreignant. Les toilettes de l'impératrice étaient de la plus grande qualité et souvent agrémentées de broderies á la main et de passementerie. Ces vêtements étaient difficiles á conserver dans les meilleures conditions et la plupart des tenues d'Alexandra exigeaient d'être lavées á la main. Le climat humide laissait aussi sa marque sur les fines étoffes et les robes méticuleusement repassées.

A droite: la cheminée du dressing-room et, au-dessus, le grand portrait du père d'Alexandra, le grand-duc de Hesse.

Le matériel pour entretenir les vêtements de l'impératrice était extrêmement moderne. Les femmes de chambre utilisaient des fers á repasser électriques et rangeaient ses fourrures, ses châles, ses gants, ses tenues de soirée et ses autres toilettes dans de grands cabinets de chêne, protégés contre l'humidité et les mites. Elles subvenaient á tous les besoins d'Alexandra, afin que celle-ci soit la plus élégante possible. Les vêtements du tsar et de la tsarine étaient lavés á la buanderie du Palais Anitchkov, á Saint-Pétersbourg. Ils étaient emmitouflés dans des grands paniers et des sacs spéciaux pour le transport. Les vêtements des enfants étaient quant á eux lavés dans des machines électriques á la buanderie du Palais impérial de Tsarskoe Selo.

Le dressing-room avait un mobilier simple, qui était peint en ivoire et recouvert de chintz en coton. Le fauteuil, que l'on voit sur la première photographie, disposait d'un coussin brodé par Alexandra ou l'une de ses filles. Le sol était recouvert d'une agréable moquette anglaise. La porte s'ouvrant sur le cabinet de toilette de l'impératrice est plus á gauche. La pièce disposait d'une cheminée, nécessaire pour la maintenir suffisamment chaude. Sur le mur de droite, il y avait un thermomètre avec un interphone relié aux chaufferies, qui se trouvaient au sous-sol. Alexandra pouvait donc prévenir le domestique si il faisait trop chaud ou trop froid. Au-dessus de la cheminée se trouvaient des aquarelles représentant les baptêmes de Maria et Anastasia. Il s'agissait des dessins originaux d'artistes pour des gravures populaires commémorant ces événements.

Le dressing-room, le cabinet de toilette, l'atelier de l'entresol et la salle de bains ont été construit en 1895 á la place d'une seule et même pièce. Après la guerre, ces pièces ont été impitoyablement détruites par les Soviétiques. A cette occasion, on a découvert un magnifique plafond peint néoclassique, restauré par Treskin, le célèbre restaurateur soviétique qui a également travaillé au Palais de Pavlovsk.

Bob Atchison

Traduction: Thomas Ménard, mai 2004

Vous pouvez envoyer vos commentaires sur cet article au traducteur Thomas Ménard

Charles Cameron - Imperial Architect Jewels of the Romanovs Alexander Palace Book Finder
Palace Zooms Imperial Bedroom
Imperial Bedroom
Portrait Hall
Portrait Hall
Mauve Room
Mauve Room
Maple Room
Maple Room
Aleksey's Bedroom
Aleksey's Bedroom
Nicholas's Study
Nicholas's Study
Aleksey's Playroom
Aleksey's Playroom
Formal Reception
Formal Reception
Balcony View
Balcony View
Aleksey- Balcony
Aleksey- Balcony
Children-Mauve
Children-Mauve
Nicholas's Bathroom
Nicholas's Bathroom
Alexandra- Mauve
Alexandra- Mauve
Nicholas's Reception
Nicholas's Reception
Tsarskoe Selo Map
Tsarskoe Selo Map
Pallasart Photo Tours Palace Blog About The Site Palace, Russia & Royalty Forum Main Menu